S. Basilide, S. Cyrin, S. Nabor
et S. Nazaire
12 juin

RÉSUMÉ :


Soldats romains, ces Saints, nobles par la naissance et illustres par leurs vertus, embrassèrent la religion chrétienne sous l’empire de Dioclétien. Arrêtés et jetés en prison, ils furent condamnés à mort et décapités. Leurs corps furent jetés aux bêtes qui les respectèrent, et ensevelis avec honneur par les Chrétiens.

1433

Saint Basilide, saint Cyrinus, saint Nabor et saint Nazaire, soldats romains, nobles de race et illustres par leur valeur, ayant embrassé la religion chrétienne, annonçaient Jésus-Christ sous l’empire de Dioclétien.

Ils furent saisis par ordre d’Aurélius, préfet de la ville, et comme, sollicités de sacrifier aux dieux, ils méprisaient cette injonction, ils furent conduits en prison. Pendant qu’ils priaient, une lumière très brillante éclata soudain aux yeux de tous les assistants et illumina la prison. Marcellus, préposé à la garde des prisonniers, fut touché de cette splendeur et crut à Jésus-Christ, ainsi que beaucoup d’autres personnes présentes.

Tirés plus tard de leur prison, ils furent condamnés par l’empereur Maximien, dont ils méprisèrent les ordres, à être tourmentés par des scorpions, et furent rejetés dans les fers. Le septième jour, on les fit sortir et on les amena aux pieds de l’empereur ; ils persistèrent à se rire des faux dieux et à confesser avec une constance invincible la divinité du Seigneur Jésus. Aussi furent-ils condamnés et eurent-ils la tête tranchée. Leurs corps, abandonnés aux bêtes, mais n’ayant point été touchés par elles, furent honorablement ensevelis par les Chrétiens.


Lundi 4 mars 2024
de la troisième semaine de Carême
3e classe
Temps du Carême

Mémoire de S. Casimir,

confesseur

et de S. Lucius Ier,

pape et martyr




Oraison - collecte
Nous Vous supplions, Seigneur, de répandre en toute bonté Votre grâce dans nos cœurs afin que, de même que nous nous abstenons de manger des viandes, nous retirions aussi nos sens de tout excès nuisible. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire de saint Casimir,

confesseur :


Ô Dieu, qui, au milieu des délices royales et des attraits du monde, avez doué saint Casimir de la vertu de force et de confiance, nous Vous demandons que, grâce à son intercession, Vos fidèles méprisent les biens de la terre et aspirent toujours à ceux du Ciel.


Sous la même conclusion, mémoire de saint Lucius Ier, pape et martyr :


Pasteur éternel, considérez avec bienveillance Votre troupeau, et par Votre bienheureux Martyr et Souverain Pontife Lucius que Vous avez constitué pasteur de toute l’Église, gardez-le à jamais sous Votre protection. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Casimir, fils de Casimir IV, roi de Pologne, et d’Élisabeth d’Autriche, pratiqua au milieu de tous les dangers de la cour les plus sublimes vertus.


Il méditait continuellement la Passion de Jésus. Il y puisa un grand amour de la mortification corporelle et des pauvres, ces membres souffrants du Christ. Les nombreuses aumônes qu’il leur distribuait le firent appeler « le père et le défenseur des pauvres et des misérables ».


Toujours prêt à la venue du Sauveur, il prédit le jour de sa mort qui fut le 4 mars 1483.


Imitant la force et la constance de saint Casimir, unissons-nous au Sauveur qui rachète nos péchés et méprisons les biens de la terre pour n’aspirer qu’a ceux du Ciel.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Mettez votre pureté sous la sauvegarde d’une grande dévotion à la Sainte Vierge.

Méditation du jour
Le Sacerdoce catholique (et donc d’Église)  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|