S. Fortunat (Venance)
14 décembre
Saint Venance Fortunat écrivant pour la reine sainte Radegondeun poème qu
Saint Venance Fortunat écrivant pour la reine sainte Radegonde
un poème qu'il dédie à la sainte Croix dont les reliques viennent d'arriver de Constantinople.

1107

Ce lettré dévot quitte sa patrie, l’Italie, et sa ville, Ravenne, encore capitale de l’empire d’Occident, pour aller en Gaule se recueillir sur les tombeaux des Saints qu’il admire.

Il passe par Metz où le roi Sigebert le reçoit, à Tours où repose le corps de saint Martin et arrive à Poitiers pour prier sur la tombe de saint Hilaire. La reine sainte Radegonde séduite par sa piété, sa science et sa doctrine, en fait son secrétaire, tandis qu’elle vit depuis dix ans dans le monastère qu’elle a fondé et nommé de la Sainte-Croix (avec des reliques de la vraie Croix rapportées de Constantinople).

Il devient ensuite prêtre puis évêque de Poitiers.

Quand on compare son œuvre à celle de saint Grégoire de Tours, son contemporain, on reste étonné par la poésie de ses hymnes : le Pange Lingua ou encore le Vexilla Regis.

Il meurt en l’an 600, saint Grégoire le Grand étant Pape et Thierry II roi de France.


Samedi 18 mai 2024
Vigile de LA PENTECÔTE
1re classe
Temps de l’Ascension



Oraison - collecte
Faites, nous Vous en supplions, Dieu tout-puissant, que la splendeur de Votre clarté brille sur nous, et que l’éclat de Votre lumière confirme, par l’illumination de l’Esprit-Saint, les cœurs de ceux que Votre grâce a fait renaître. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du même Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
L’Église, toute préoccupée en cette partie du Cycle de Pâques de glorifier Dieu de la victoire de Son Fils, « consacre ce jour par le triomphe du bienheureux Martyr Venant ».

« Demeurant en Jésus et Jésus en lui, il porta beaucoup de fruits », il fut persécuté afin d’en porter davantage encore.


Né à Camérino, en Ombrie, il fut amené, à l’âge de quinze ans, devant Antiochus, gouverneur de la ville sous l’empereur Dèce. On le fit souffrir cruellement, mais les Anges vinrent l’assister.


« Sa constance vis-à-vis de ses bourreaux les toucha de repentir et beaucoup se convertirent. On lui trancha la tête vers l’an 250. Son corps repose à Camérino, dans l’église qui lui est dédiée.


« Honorons les mérites de saint Venant et imitons la constance de sa Foi ».


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Ne craignez pas de trop faire et de trop souffrir pour Dieu et pour Jésus-Christ.


Fin de la neuvaine préparatoire à la Pentecôte :



Réciter par exemple chaque jour le Veni Sancte Spiritus ou le Veni Creator spiritus, ou les deux…


Méditation du jour
Ô Dieu, soyez béni partout et toujours !  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|