S. Pourçain
24 novembre

On lit au Martyrologe romain de ce jour :


En Auvergne, saint Pourçain abbé, renommé pour ses miracles, au temps du roi Théodoric. Son nom a été donné au monastère qu’il gouverna et aussi à la ville qui s’éleva plus tard en cet endroit.

2177

Saint Portian, vulgairement saint Pourçain, était Abbé. Il était français de nation, et serviteur premièrement d’un barbare en Auvergne. Ainsi nous l’apprend saint Grégoire de Tours. Il y avait un Abbé en un Monastère là auprès, où ce pauvre jeune homme courait souvent supplier cet Abbé de l’excuser envers son maître, quand il reconnaissait l’avoir offensé. Or ce barbare le suivit un jour de si près, qu’il le trouva avec cet Abbé, qu’il tança grièvement, parce que, disait-il, retirant ce sien serviteur vers lui, il était cause du mauvais service qu’il lui rendait : et là dessus comme il s’efforçait de ramener saint Pourçain en sa maison, il devint aveugle. Alors il demanda pardon à l’Abbé, le supplia de prier Dieu pour lui, et de retenir son serviteur pour servir Dieu, si bon lui semblait, espérant peut-être que par ce moyen il recouvrerait la vue.


De fait, saint Pouçain, par le commandement de l’Abbé, lui ayant fait le signe de la Croix sur les yeux, il recouvra la vue. Depuis saint Pourçain fut fait Clerc en ce Monastère, et par ses vertus mérita de succéder en la place de cet Abbé après sa mort.


Théodoric de Metz ravageant toute l’Auvergne avec une puissante armée, il alla au devant de lui, afin de le prier pour ce pauvre peuple. Et comme il se fut adressé à Siginalde, parent et grand favori du Roi, le pria, et l’obligea, quelque excuse qu’il peut faire, de prendre du vin : mais avant que d’en goûter, il fit le signe de la Croix dessus ; aussitôt le vaisseau se brisa en pièces, et le vin se répandit en terre avec un serpent. Ce qui le fit honorer et respecter d’un chacun, et du Roi même qui lui accorda ce qu’il désirait.


Le diable tacha de troubler le repos de son âme par des spectres et des visions épouvantables ; mais en vain, d’autant qu’en vertu du signe de la Croix, il le rendait confus. Enfin chargé d’ans et de mérites, il mourut le 24, jour de novembre.


Mercredi 26 février 2020
MERCREDI DES CENDRES
Férie de 1re classe
Temps du Carême

S. Tharaise, confesseur,

Patriarche de Constantinople



S. Alexandre,

évêque d’Alexandrie et confesseur


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Accordez, Seigneur, à Vos fidèles, d’entreprendre avec la piété convenable, la pratique de ces jeûnes vénérables et solennels et d’en parcourir la carrière avec une dévotion que rien ne puisse troubler. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour

(Les années bissextiles, les Saints

du 24 février sont fêtés le lendemain

25 février, ceux du 25 le 26,…

jusqu’aux Saints du 28 fêtés

le lendemain 29 février.)


=========

On lit au Martyrologe romain de ce jour :


« À Constantinople, saint Tharaise évêque, célèbre par son érudition et sa piété. On a la lettre que le pape Adrien Ier lui écrivit pour la défense des saintes images. »


Saint Tharaise s’endormit dans le Seigneur le 25 février 806, à l’heure où on chantait à Vêpres ce verset : « Inclinez-Vous, Seigneur, écoutez ma prière ». Léon III étant Pape, Nicéphore Ier empereur à Constantinople et Charlemagne partageant son empire entre ses trois fils.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Ayez un grand zèle pour combattre autour de vous tout ce qui peut nuire à la Religion.

Méditation du jour
Tout pour Jésus !  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|