S. Pourçain
24 novembre

On lit au Martyrologe romain de ce jour :


En Auvergne, saint Pourçain abbé, renommé pour ses miracles, au temps du roi Théodoric. Son nom a été donné au monastère qu’il gouverna et aussi à la ville qui s’éleva plus tard en cet endroit.

2177

Saint Portian, vulgairement saint Pourçain, était Abbé. Il était français de nation, et serviteur premièrement d’un barbare en Auvergne. Ainsi nous l’apprend saint Grégoire de Tours. Il y avait un Abbé en un Monastère là auprès, où ce pauvre jeune homme courait souvent supplier cet Abbé de l’excuser envers son maître, quand il reconnaissait l’avoir offensé. Or ce barbare le suivit un jour de si près, qu’il le trouva avec cet Abbé, qu’il tança grièvement, parce que, disait-il, retirant ce sien serviteur vers lui, il était cause du mauvais service qu’il lui rendait : et là dessus comme il s’efforçait de ramener saint Pourçain en sa maison, il devint aveugle. Alors il demanda pardon à l’Abbé, le supplia de prier Dieu pour lui, et de retenir son serviteur pour servir Dieu, si bon lui semblait, espérant peut-être que par ce moyen il recouvrerait la vue.


De fait, saint Pouçain, par le commandement de l’Abbé, lui ayant fait le signe de la Croix sur les yeux, il recouvra la vue. Depuis saint Pourçain fut fait Clerc en ce Monastère, et par ses vertus mérita de succéder en la place de cet Abbé après sa mort.


Théodoric de Metz ravageant toute l’Auvergne avec une puissante armée, il alla au devant de lui, afin de le prier pour ce pauvre peuple. Et comme il se fut adressé à Siginalde, parent et grand favori du Roi, le pria, et l’obligea, quelque excuse qu’il peut faire, de prendre du vin : mais avant que d’en goûter, il fit le signe de la Croix dessus ; aussitôt le vaisseau se brisa en pièces, et le vin se répandit en terre avec un serpent. Ce qui le fit honorer et respecter d’un chacun, et du Roi même qui lui accorda ce qu’il désirait.


Le diable tacha de troubler le repos de son âme par des spectres et des visions épouvantables ; mais en vain, d’autant qu’en vertu du signe de la Croix, il le rendait confus. Enfin chargé d’ans et de mérites, il mourut le 24, jour de novembre.


Mercredi 1er février 2023
S. Ignace,

évêque et martyr
3e classe

Temps après l’Épiphanie



Oraison - collecte
Dieu tout-puissant, regardez notre faiblesse ; et parce que le poids de nos péchés nous accable, fortifiez-nous par la glorieuse intercession du bienheureux Ignace, Votre Martyr et Pontife. Nous vous le demandons par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
L’affirmation de la divinité de Jésus, appuyée sur la sagesse de Ses paroles et les miracles de Sa vie, fait l’objet de l’ascèse du Temps après l’Épiphanie qui se terminera cette semaine.


Saint Ignace, illustre par sa doctrine, corrobore aujourd’hui ces divers témoignages par son martyre, l’un des plus glorieux.

Troisième successeur de saint Pierre, à Antioche, il fut condamné aux bêtes durant la persécution de Trajan et envoyé, chargé de chaînes, à Rome.


L’Introït et l’Épître résument les sentiments de son cœur. « Que le feu, la croix, les bêtes et tous les tourments du démon m’accablent pourvu que je jouisse de Jésus-Christ ». « Le grain de froment doit mourir pour porter beaucoup de fruits ».

Et saint Ignace, en entendant les rugissements des lions, s’écriait : « Je suis le froment de Jésus-Christ, puissé-je être moulu par les dents des bêtes et devenir un pain agréable à mon Seigneur Jésus-Christ ».

Il fut martyrisé à Rome en l’an 107 (ou 116). Son nom figure au Canon de la Messe.


Soyons, comme ce Saint, morts au monde et à nous-mêmes pour témoigner que c’est Jésus qui vit en nous.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Appliquez-vous à un tendre et ardent amour pour Jésus-Christ.

Méditation du jour
La royauté du sage  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|