Ste Prisque
18 janvier

RÉSUMÉ :

Sainte Prisque, âgée de treize ans, subit, sous l’empereur Claude (Ier siècle), de cruels tourments.

On voulait la contraindre à adorer les idoles, mais sa grande Foi la remplit de la force divine de Jésus et elle entra au Ciel, ceinte de la double couronne de sa virginité et de son martyre.

1194

Sainte Prisque, noble vierge romaine âgée de treize ans, accusée, sous l’empire de Claude, de professer la Foi chrétienne, est conduite par ordre de l’empereur au temple d’Apollon pour sacrifier aux idoIes, refuse avec indignation, est frappée de soufflets et jetée en prison. En ayant été tirée, elle persévére dans sa Foi courageuse, est battue de verges et plongée dans la graisse bouillante, puis reconduite en prison.


Huit jours après, elle est menée dans l’amphithéâtre et livrée à un lion. L’animal féroce, oubliant sa cruauté, se courbe humblement à ses pieds. Enfermée durant trois jours dans l’Ergastulum (prison des esclaves) et laissée sans nourriture, elle est étendue sur le chevalet, déchirée par les ongles de fer et jetée dans un bûcher. Elle en est retirée miraculeusement saine et sauve. Enfin, ayant eu la tête tranchée hors de la Ville, elle réunit la couronne du martyre à la palme de la virginité. Son corps fut enseveli par les chrétiens le v des calendes de février (28 janvier), sur la voie d’Ostie, au Xe mille de la Ville.


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|