S. Paul, évêque de Narbonne
22 mars

On lit au début du Martyrologe Romain de ce jour :

À Narbonne, en Gaule, l’anniversaire de saint Paul évêque, disciple des Apôtres.

On le donne comme étant le proconsul Sergius Paulus, baptisé par le bienheureux Apôtre Paul, laissé à Narbonne et revêtu de la dignité épiscopale par ce même Apôtre qui se rendait en Espagne.

Après avoir rempli dignement le ministère de la prédication, Paul, célèbre par ses miracles, passa de cette vie à celle du Ciel.

1318

On croit que saint Paul, premier Évêque de l’antique siége de Narbo-Martius (Narbonne), est le même que le proconsul Sergius-Paulus, amené à Dieu par le grand Apôtre des nations, dans l’île de Chypre. Le proconsul avait appris la renommée de la prédication de saint Paul, et le voulut voir, malgré les instances de Bar-Josué ou Élymas, juif magicien, qui jouissait de beaucoup de crédit près de lui et l’animait contre les « Nazaréens ». L’Apôtre se rendit au désir du magistrat, et, accompagné de saint Barnabé, se présenta à Paphos, où résidait Sergius. Confondant le magicien par sa doctrine, et le frappant de cécité subite par sa puissance miraculeuse, il persuada Sergius de la vérité de la doctrine chrétienne, et Sergius, en retour, se fit honneur de devenir le disciple de Paul.

La tradition ajoute que Sergius se démit de ses fonctions et alla retrouver saint Paul à Rome, puis le suivit en Gaule et y fut ordonné Évêque de Narbonne, capitale de la Narbonnaise. Les Églises d’Espagne le revendiquent comme l’un de leurs premiers apôtres. Il mourut dans sa ville épiscopale, Martyr peut-être de sa Foi ; une partie de ses reliques, qui a échappé aux fureurs révolutionnaires, s’y conserve avec grande vénération.


Mercredi 1er février 2023
S. Ignace,

évêque et martyr
3e classe

Temps après l’Épiphanie



Oraison - collecte
Dieu tout-puissant, regardez notre faiblesse ; et parce que le poids de nos péchés nous accable, fortifiez-nous par la glorieuse intercession du bienheureux Ignace, Votre Martyr et Pontife. Nous vous le demandons par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
L’affirmation de la divinité de Jésus, appuyée sur la sagesse de Ses paroles et les miracles de Sa vie, fait l’objet de l’ascèse du Temps après l’Épiphanie qui se terminera cette semaine.


Saint Ignace, illustre par sa doctrine, corrobore aujourd’hui ces divers témoignages par son martyre, l’un des plus glorieux.

Troisième successeur de saint Pierre, à Antioche, il fut condamné aux bêtes durant la persécution de Trajan et envoyé, chargé de chaînes, à Rome.


L’Introït et l’Épître résument les sentiments de son cœur. « Que le feu, la croix, les bêtes et tous les tourments du démon m’accablent pourvu que je jouisse de Jésus-Christ ». « Le grain de froment doit mourir pour porter beaucoup de fruits ».

Et saint Ignace, en entendant les rugissements des lions, s’écriait : « Je suis le froment de Jésus-Christ, puissé-je être moulu par les dents des bêtes et devenir un pain agréable à mon Seigneur Jésus-Christ ».

Il fut martyrisé à Rome en l’an 107 (ou 116). Son nom figure au Canon de la Messe.


Soyons, comme ce Saint, morts au monde et à nous-mêmes pour témoigner que c’est Jésus qui vit en nous.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Appliquez-vous à un tendre et ardent amour pour Jésus-Christ.

Méditation du jour
La royauté du sage  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|