S. Gordien et S. Épimaque
10 mai

Saint Gordien, juge à Rome, fut converti par un saint Prêtre que Julien l’Apostat eût voulu qu’il condamnât. Il mourut Martyr (vers 362) et fut enseveli dans la crypte où reposaient déjà les reliques du Martyr S. Épimaque, apportées d’Alexandrie.

1701

Ces saints Martyrs sont nommés dans tous les calendriers de l’Église latine, depuis le sixième siècle. Saint Épimaque souffrit à Alexandrie en 250, saint Fabien étant Pape et Dèce empereur romain, avec un autre Chrétien nommé Alexandre. On les jeta tous deux dans une affreuse prison ; on les en tira ensuite pour les fustiger et pour leur déchirer les côtés avec des ongles de fer. Enfin ils furent brûlés l’un et l’autre dans la chaux vive. Ce que nous venons de dire est rapporté par saint Denys d’Alexandrie, que saint Eusèbe cite dans le chapitre XLI du sixième livre de son Histoire ecclésiastique.

Saint Gordien fut décapité à Rome, pour la Foi, en 362, Libère étant Pape, sous Julien l’Apostat. On trouve son nom dans les anciens martyrologes. Son corps fut enterré dans un caveau où l’on avait déposé celui de saint Épimaque, lorsqu’on l’eut apporté d’Alexandrie à Rome. Les reliques de ces deux saints Martyrs sont aujourd’hui chez les bénédictins de Kemptem au diocèse d’Augsbourg.


|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|