Ste Delphine
26 novembre

Sainte Delphine de Signe (famille de Signes dans le Var), du Tiers Ordre de Saint-François, épouse de saint Elzéar de Sabran en Provence, au château d’Ansouis (Vaucluse).

(Fête de saint Elzéar le 27 septembre).

Église de Puimichel (Nord de Valensole, Alpes-de-Haute-Provence)
Mariage joséphin de S. Elzéar et de Ste Delphine représenté par les fleurs de lys. « O quam pulchra est casta generatio, cum claritate ! » (Sag. IV, 1) Ô combien est belle la race chaste, lorsqu
Mariage joséphin de S. Elzéar et de Ste Delphine représenté par les fleurs de lys.
« O quam pulchra est casta generatio, cum claritate ! » (Sag. IV, 1)
Ô combien est belle la race chaste, lorsqu'elle est jointe avec l'éclat de la v

1025

Sainte Delphine est née en 1283. Elle se marie dans sa tendre jeunesse avec saint Elzéar. Elle lui survécut jusqu’au 26 septembre 1360. Ayant fait vœu de pauvreté, elle vendit ses immenses domaines, dota un grand nombre de filles, décora plusieurs églises et couvents, et on la vit demander son pain de porte en porte, au grand scandale du roi et des courtisans.


Elle refusa de loger dans ses châteaux , et passa à Apt les quinze dernières années de sa vie, couchant sur la paille, observant le silence le plus absolu. Plusieurs prélats distingués de son temps rendirent témoignage de ses vertus et de sa grande connaissance des matières de la religion.

La région de Moriez avec la localisation de quelques-uns de nos Saints Bas-alpins.
La région de Moriez avec la localisation de quelques-uns de nos Saints Bas-alpins.

Lundi 19 août 2019
S. Jean Eudes,

confesseur
3e classe

Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Ô Dieu qui pour promouvoir le culte officiel des Cœurs de Jésus et de Marie, avez enflammé d’un zèle admirable le bienheureux Jean Votre Confesseur, et avez daigné établir par lui des nouvelles familles religieuses dans Votre Église, accordez-nous, nous Vous en supplions, d’être instruits par les exemples des vertus de celui dont nous vénérons les saints mérites. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Jean Eudes naquit à Ri (Orne) le 14 novembre 1601, et, dès ses premières années, il se distingua par une tendre dévotion envers la Très Sainte Vierge. Aussi voulut-il se consacrer à Elle à l’âge de 14 ans par le vœu de chasteté perpétuelle.


Ordonné prêtre le jour de Noël, 1625, il fonda l’Ordre de Notre-Dame de Charité, dont le berceau est à Caen, en 1641 pour la conversion des pauvres âmes tombées, et la Congrégation de Jésus et Marie dite des Eudistes en 1643.


Saint Jean Eudes rendit d’immenses services à l’Église par la fondation des Séminaires et les Missions qu’il prêcha dans presque toutes les provinces de France avec un succès qui tient au miracle.

Mais son plus beau titre de gloire c’est d’être, d’après la déclaration même de saint Pie X : le Père, le Docteur et l’Apôtre du culte liturgique des Cœurs de Jésus et de Marie.


Écrivain ascétique il rédigea un grand nombre d’ouvrages dont le plus connu est : « Vie et Royaume de Jésus », admirable doctrine sur la vie de Jésus dans les âmes.


Il mourut le 19 août 1680. Saint Pie X l’a déclaré bienheureux le 25 avril 1909, et Pie XI lui a décerné les honneurs de la canonisation le 31 mai 1925, et a étendu la Messe et l’Office à toute l’Église.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Imitez, dans vos rapports avec le monde, la réserve des Saints.

Méditation du jour
Ne nous troublons point des adversités  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|