Méditation du jour
S. Louis de Gonzague,

confesseur - 21 juin

Quels sont les fruits de la sainte Communion ? ”

Veut-on savoir le secret du bonheur

qui, malgré les travaux,

les difficultés

et les contradictions,

inonde tant d’âmes religieuses ?

Bonheur si grand

et si parfait,

au dire de sainte Marie-Madeleine de Pazzi,

que si les gens du monde en soupçonnaient l’intensité,

ils escaladeraient les murs des monastères

pour venir en prendre leur part ?

Il se résume

et se condense en ces trois mots :

« La sainte Communion ».

« Quelle joie !

s’écrient-elles,

« le Cœur de l’Homme-Dieu est à nous ! »

La confiance

et la joie,

voilà donc les deux premiers fruits

de l’exercice de la sainte Présence de Jésus.

Si précieux

et si savoureux qu’ils soient,

leur importance

et leur douceur

ne sauraient égaler celles du troisième fruit

que cet exercice produit dans l’âme,

lorsqu’elle s’y adonne avec zèle :

nous voulons dire la sainteté.

Être un saint sur la terre

pour être un jour un Saint dans le Ciel,

c’est là, en effet, le suprême idéal

proposé à l’humanité

par le Saint des Saints,

Celui sans Lequel tous les autres

ne sont que vanité et néant.

Et cette sainteté n’est autre chose,

selon la belle doctrine de saint Thomas d’Aquin,

que « l’application à Dieu

« de notre âme

« et de ses actes ».


(R.P. J. Gauderon, Eudiste)


Vendredi 14 août 2020
Vigile de l’ASSOMPTION de la Bienheureuse Vierge Marie
2e classe
Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui avez daigné choisir pour demeure le sein virginal de la bienheureuse Vierge Marie ; faites, nous Vous en prions, qu’à l’abri de sa protection, nous puissions avec joie prendre part à sa fête. Vous qui vivez et régnez avec Dieu le Père dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire de saint Eusèbe, confesseur :


Ô Dieu, qui nous réjouissez par la solennité annuelle du bienheureux Eusèbe, Votre Confesseur: faites, dans Votre bonté, qu’honorant sa naissance au Ciel, nous montions à Vous par ses exemples. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Dieu a préservé le corps de Marie de la corruption du tombeau ; Il a fait monter au Ciel la Sainte Vierge avec son corps et a glorifié Notre-Dame par le Couronnement.

C’est le triple objet de la fête de l’Assomption qui découle comme une conséquence logique du privilège de l’Immaculée Conception et du Mystère de l’Incarnation.

Le péché n’ayant en effet jamais atteint l’âme de Marie, il convenait que son corps, exempt de toute souillure et dans lequel le Verbe S’était incarné, n’éprouvât pas les atteintes de la corruption de la mort.

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Si, comme il est certain, le règne de Jésus-Christ arrive dans le monde, ce ne sera qu’une suite nécessaire de la connaissance et du règne de la Très Sainte Vierge Marie, qui L’a mis au monde la première fois, et Le fera éclater la seconde.

(S. Louis-Marie Grignion de Montfort)


Méditation du jour
Bienheureux ceux qui vivent en la dépendance de la Vierge  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|