Méditation du jour
S. Boniface,

évêque et martyr - 5 juin

La prière de l’âme humble

est continuelle ”

Quand l’âme est humble

et confiante,

sa prière tend à être de plus en plus continuelle.

C’est Jésus qui l’a dit :

« Il faut toujours prier

« et ne jamais se lasser. »

La raison de ce précepte

c’est que tout homme,

et dans l’ordre naturel,

et dans l’ordre surnaturel,

est, à chaque moment

et dans tous ses actes,

et sous tous les rapports,

infiniment dépendant de Dieu

et radicalement impuissant

par lui-même.

L’âme humble

n’a pas de peine à entendre

le précepte du Maître

au sens littéral

et à tendre à l’accomplir pleinement.

Le Saint-Esprit lui communique,

à la longue,

une lumière intérieure

au sujet du néant de la créature.

Cette expérience sentie

de sa propre fragilité

et de sa misère

est une des plus grandes faveurs

que Dieu puisse faire à une âme.

Elle est un effet du don de science.

Grâce à cette lumière infuse,

l’âme entre dans des étonnements profonds

sur l’extrême indigence

de tout cœur humain,

et elle se livre à l’action du Saint-Esprit

pour qu’Il supplée à son impuissance

et qu’Il prie en elle

et par elle.


(R.P. Jos. Schryvers, c.ss.r.)


Vendredi 14 août 2020
Vigile de l’ASSOMPTION de la Bienheureuse Vierge Marie
2e classe
Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui avez daigné choisir pour demeure le sein virginal de la bienheureuse Vierge Marie ; faites, nous Vous en prions, qu’à l’abri de sa protection, nous puissions avec joie prendre part à sa fête. Vous qui vivez et régnez avec Dieu le Père dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire de saint Eusèbe, confesseur :


Ô Dieu, qui nous réjouissez par la solennité annuelle du bienheureux Eusèbe, Votre Confesseur: faites, dans Votre bonté, qu’honorant sa naissance au Ciel, nous montions à Vous par ses exemples. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Dieu a préservé le corps de Marie de la corruption du tombeau ; Il a fait monter au Ciel la Sainte Vierge avec son corps et a glorifié Notre-Dame par le Couronnement.

C’est le triple objet de la fête de l’Assomption qui découle comme une conséquence logique du privilège de l’Immaculée Conception et du Mystère de l’Incarnation.

Le péché n’ayant en effet jamais atteint l’âme de Marie, il convenait que son corps, exempt de toute souillure et dans lequel le Verbe S’était incarné, n’éprouvât pas les atteintes de la corruption de la mort.

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Si, comme il est certain, le règne de Jésus-Christ arrive dans le monde, ce ne sera qu’une suite nécessaire de la connaissance et du règne de la Très Sainte Vierge Marie, qui L’a mis au monde la première fois, et Le fera éclater la seconde.

(S. Louis-Marie Grignion de Montfort)


Méditation du jour
Bienheureux ceux qui vivent en la dépendance de la Vierge  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|