Méditation du jour
Ste Agnès,

vierge et martyre - 21 janvier

Le bienfaisant devoir de la prière ”

Prier c’est s’unir à Dieu

par l’esprit

et par la volonté.

C’est se mettre en contact

avec la source féconde

et inépuisable

d’où découlent pour nous tous les biens naturels

et surnaturels ;

prier c’est donc, avant tout,

reconnaître notre néant

devant l’infinie grandeur

et la toute-puissance de Celui par qui nous sommes

et nous agissons ;

c’est, en même temps, se soumettre

à l’ordre providentiel

qu’Il a établi pour nous conduire à notre fin dernière.

Voilà pourquoi une vraie prière,

en louant Dieu,

ne peut oublier ceux qui Le représentent près de nous

et sont les interprètes authentiques de Ses volontés :

le Pape,

notre Évêque,

les Chefs de notre famille temporelle

ou religieuse.

Instruments de Dieu,

ils ont droit à notre obéissance reconnaissante ;

instruments humains,

ils ont besoin, dans leur haute et dure tâche,

de notre affectueuse

et surnaturelle

intercession près de Dieu.


(R.P. Jacquin, o.p.)


Mercredi 17 juillet 2019
de la Férie
4e classe
Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui avez préparé des biens invisibles à ceux qui Vous aiment, répandez dans nos cœurs la tendresse de Votre amour, afin que, Vous aimant en toutes choses, nous obtenions un jour ces biens que Vous nous avez promis et qui surpassent tous nos désirs. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire de saint Alexis, confesseur :


Ô Dieu qui nous réjouissez par la solennité annuelle du bienheureux Alexis, Votre Confesseur : faites, dans Votre bonté, qu’honorant sa naissance au Ciel, nous imitions aussi les actions de sa vie. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Alexis naquit à Rome vers l’an 350, d’une famille riche, et eut pour père le sénateur Euphémien. Guidé par l’Esprit-Saint, il renonça à tout son patrimoine et visita en pieux pèlerin les sanctuaires de l’Orient.

Il mourut au Ve siècle, sous le Pontificat d’Innocent Ier. Son corps fut déposé à Rome sur le Mont-Aventin dans l’Église qui porte son nom. On l’y honore avec saint Boniface auquel elle était primitivement consacrée.

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Parmi toutes les vertus, ayez un soin tout spécial de pratiquer la vraie humilité.

Méditation du jour
Les Bienheureuses Carmélites de Compiègne  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|