Méditation du jour
- 9 juin
Nous pouvons faire de tout travail

une œuvre apostolique ”

Vous qui travaillez des mains, ouvriers qui labourez la terre, qui travaillez le fer, et qui bâtissez des maisons, ne pouvez-vous aussi, et en même temps, être les ouvriers de la moisson de Dieu ?

Je me souviens d’un ouvrier qui travaillait le fer, et qui était regardé par les Anges au moment où, forgeant une barre, il pensait en lui-même à la forger solide, travaillant avec joie pour les frères inconnus qui devaient s’en servir, les saluant et bénissant en son cœur.

Et les Anges virent qu’il sortait du cœur de cet homme plus d’étincelles de feu sacré et d’électricité céleste, qu’il ne sortait d’étincelles visibles du choc de son marteau.

Et ces étincelles d’âme allaient atteindre et réveiller des âmes, leur inspirant au centre des élans de courage et de joie.

Ainsi travaillait Jésus-Christ lorsqu’Il taillait le bois, et qu’Il faisait ces fortes poutres avec lesquelles peut-être on a construit Sa croix. Pendant ce temps, Son Cœur divin bondissait d’amoureuse pitié, et envoyait des torrents célestes qui enveloppaient et bénissaient le globe.

(R.P. Gratry)


Vendredi 14 août 2020
Vigile de l’ASSOMPTION de la Bienheureuse Vierge Marie
2e classe
Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui avez daigné choisir pour demeure le sein virginal de la bienheureuse Vierge Marie ; faites, nous Vous en prions, qu’à l’abri de sa protection, nous puissions avec joie prendre part à sa fête. Vous qui vivez et régnez avec Dieu le Père dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire de saint Eusèbe, confesseur :


Ô Dieu, qui nous réjouissez par la solennité annuelle du bienheureux Eusèbe, Votre Confesseur: faites, dans Votre bonté, qu’honorant sa naissance au Ciel, nous montions à Vous par ses exemples. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Dieu a préservé le corps de Marie de la corruption du tombeau ; Il a fait monter au Ciel la Sainte Vierge avec son corps et a glorifié Notre-Dame par le Couronnement.

C’est le triple objet de la fête de l’Assomption qui découle comme une conséquence logique du privilège de l’Immaculée Conception et du Mystère de l’Incarnation.

Le péché n’ayant en effet jamais atteint l’âme de Marie, il convenait que son corps, exempt de toute souillure et dans lequel le Verbe S’était incarné, n’éprouvât pas les atteintes de la corruption de la mort.

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Si, comme il est certain, le règne de Jésus-Christ arrive dans le monde, ce ne sera qu’une suite nécessaire de la connaissance et du règne de la Très Sainte Vierge Marie, qui L’a mis au monde la première fois, et Le fera éclater la seconde.

(S. Louis-Marie Grignion de Montfort)


Méditation du jour
Bienheureux ceux qui vivent en la dépendance de la Vierge  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|