Méditation du jour
- 26 octobre
Dieu permet la tentation pour notre bien ”

La tentation, ô Chrétien,

que tu en sois vainqueur

ou qu’elle t’ait vaincu,

t’humiliera,

t’anéantira,

produira la défiance de toi-même

et la confiance en Dieu,

te fortifiera,

te rendra terrible au démon soudain devenu lâche et impuissant,

te purifiera

et te disposera très prochainement à l’union divine.

La tentation et la douleur qu’elle en éprouve

rapprochent l’âme de son Dieu

comme l’enfant qui, dans le danger,

se réfugie près du cœur de sa mère,

comme l’ami qui ne fera plus qu’un

avec celui qui l’a sauvé d’une mort imminente,

comme le possédé du démon délivré par Jésus

et qu’il veut suivre partout où Il ira.

La tentation est un combat

qui dure la vie de l’homme :

le monde le tente,

le démon aussi

et sa propre chair ;

mais Dieu qui permet la tentation à l’âme qu’Il va S’unir

ne l’y laisse pas succomber

et Il la reçoit,

après sa victoire,

en Sa bonté paternelle et miséricordieuse ;

la tentation, pour le saint,

est un trésor et une gloire.


(R.P. Gaudreau, o.f.m.)


Mercredi 17 juillet 2019
de la Férie
4e classe
Temps après la Pentecôte



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui avez préparé des biens invisibles à ceux qui Vous aiment, répandez dans nos cœurs la tendresse de Votre amour, afin que, Vous aimant en toutes choses, nous obtenions un jour ces biens que Vous nous avez promis et qui surpassent tous nos désirs. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire de saint Alexis, confesseur :


Ô Dieu qui nous réjouissez par la solennité annuelle du bienheureux Alexis, Votre Confesseur : faites, dans Votre bonté, qu’honorant sa naissance au Ciel, nous imitions aussi les actions de sa vie. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Alexis naquit à Rome vers l’an 350, d’une famille riche, et eut pour père le sénateur Euphémien. Guidé par l’Esprit-Saint, il renonça à tout son patrimoine et visita en pieux pèlerin les sanctuaires de l’Orient.

Il mourut au Ve siècle, sous le Pontificat d’Innocent Ier. Son corps fut déposé à Rome sur le Mont-Aventin dans l’Église qui porte son nom. On l’y honore avec saint Boniface auquel elle était primitivement consacrée.

 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Parmi toutes les vertus, ayez un soin tout spécial de pratiquer la vraie humilité.

Méditation du jour
Les Bienheureuses Carmélites de Compiègne  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|