Méditation du jour
L’Exaltation de la Sainte Croix - 14 septembre
Quel homme fut aimé

comme le Crucifié du Calvaire ? ”

Jésus-Christ dit aux âmes

avec l’éloquence

de Son martyre :

« Aimez-Moi

« comme on aime un ami,

« un époux,

« une mère. »

Et des légions de vierges

se sont levées qui ont préféré

l’austérité d’un cloître avec le Crucifix

à toutes les joies de la terre.

Et des cœurs ardents

se sont jetés pour Lui

sur toutes les routes du dévouement,

heureux de retrouver Jésus-Christ

sous les traits du pauvre qu’ils servent

et de l’infirme dont ils pansent les plaies.

Et de jeunes apôtres

ont embrassé une dernière fois

leur vieux père

et leur vieille mère,

et ils sont allés à trois mille lieues de leur patrie

avec la noble ambition

d’y planter une croix,

de grouper des âmes autour d’elle

et de les conquérir à Jésus-Christ.

Et des millions de Martyrs,

illustres

ou obscurs,

hommes,

femmes,

enfants,

ont aimé Jésus-Christ

au fond des cachots

et au milieu des tourments.

Et quand leur voix mourante

ne pouvait plus se faire entendre

par les lèvres de leurs plaies,

par chaque goutte de leur sang,

ils criaient encore

« J’aime le Christ ! »


(Mgr Martin-Jérôme Izart)

  • « Mgr Izart est un homme venant du Languedoc. Cet Archevêque nommé à Bourges (1916-1934) est un traditionaliste, très attaché à la gloire de l’Église. Il va beaucoup s’intéresser à la canonisation de Jeanne de France, puis à celle de Jeanne d’Arc. La théologie est son point fort. »


  • Samedi 4 février 2023
    S. André Corsini,

    évêque et confesseur
    3e classe

    Temps après l’Épiphanie

    1er samedi du mois


    Oraison - collecte
    Ô Dieu, qui renouvelez constamment les exemples des vertus dans Votre Église, donnez à Votre peuple de suivre les traces du bienheureux André, Votre Confesseur et Pontife, en sorte qu’il parvienne aux mêmes récompenses. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
    Ainsi soit-il

    Vie du Saint du jour
    Saint André naquit à Florence de la noble famille des Corsini et fut consacré dès sa naissance à la Sainte Vierge.


    Il sembla à sa mère dans son sommeil qu’elle avait mis au monde un loup qui, en entrant dans l’église des Carmes, fut soudain changé en agneau. Son fils se laissa en effet entraîner au désordre dans sa jeunesse. Mais Jésus exerça sur lui Son pouvoir rédempteur et saint André entra dans l’Ordre des Carmes au gouvernement duquel il fut bientôt préposé en Toscane.


    Ayant mis de la sorte en valeur les talents dont Dieu l’avait gratifié, il fut élevé à une plus grande dignité encore et participa, comme Évêque de Fiesole, au Sacerdoce par lequel le Christ accomplit Son œuvre de réconciliation des âmes avec Dieu.

    C’est ainsi qu’envoyé comme légat par Urbain V à Bologne, il sut, par sa grande prudence, éteindre les inimitiés ardentes qui avaient armé les citoyens les uns contre les autres.


    Il reçut de la bienheureuse Vierge l’annonce de sa mort qui eut lieu en l’an 1373.

    Loups par le péché, devenons comme saint André agneaux par la pénitence afin que, « suivant les traces de ce saint Confesseur, nous puissions parvenir aux mêmes récompenses ».


     voir la grande vie du Saint


    Résolution pratique du jour
    Ayez le courage de souffrir pour Dieu le mépris et les faux jugements des hommes.

    Méditation du jour
    Le respect est le ciment de l’amour  suite

    |Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|