Méditation du jour
S. Jean de la Croix,

confesseur et docteur de l’Église - 24 novembre

La souffrance bien comprise ”

O vous tous qui souffrez,

consolez-vous !…

Les afflictions dont le Seigneur vous frappe

sont pour vous convaincre

qu’Il ne vous a pas entièrement abandonnés.

Ce n’est pas un juge qui vous punit,

c’est un père qui vous tend les bras…

Consolez-vous,

vous qui avez à expier de longs égarements,

un long oubli de Dieu,

d’immenses prévarications

car par ces souffrances d’un moment,

vous pouvez acheter un poids ineffable de gloire ;

pour vous comme pour Jésus-Christ,

la croix est le marchepied du Ciel.

Consolez-vous,

âmes pieuses que la vertu ne met pas toujours à couvert du malheur :

les peines que vous endurez

ne sont point des châtiments qu’un Dieu irrité vous inflige,

mais des épreuves que Sa bonté vous ménage.

Il vous soumet à la souffrance

parce qu’Il vous juge dignes

de devenir éclatants comme le soleil

et purs comme des Anges.


(Mgr Billière)


Mardi 19 janvier 2021
de la Férie
4e classe
Temps après l’Épiphanie



Oraison - collecte
Dieu tout-puissant et éternel qui régissez tout à la fois le Ciel et la terre ; écoutez avec clémence les prières de Votre peuple, et accordez Votre paix à nos temps. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Saint Marius et sainte Marthe, son épouse, étaient de nobles persans qui vinrent avec leurs deux fils saint Audifax et saint Abachus à Rome, sous l’empereur Claude II, pour y rendre leurs hommages à Dieu.


Ils y visitèrent des Chrétiens mis en prison pour leur Foi : « Vous avez eu compassion des prisonniers », dit l’Épître. Ils se dévouèrent aussi de mille façons au service de la religion et eurent bientôt eux-mêmes à soutenir le grand combat de souffrances, car « on les livra aux tortures et on les fit mourir ».


« Sans craindre ceux qui les persécutaient », ils subirent tous ces supplices avec des paroles d’actions de grâces sur les lèvres, car ils y voyaient, comme « le passereau délivré des filets des chasseurs qui s’échappe vers le ciel », le moyen d’aller jouir à tout jamais de Dieu dans la joie.

Ils furent martyrisés l’an 270.


Demandons à Jésus-Christ « qui Se montra si admirable dans ces Martyrs » de manifester aussi dans nos âmes les effets de Sa puissance divine afin que, « jouissant de la paix en cette vie, nous recevions en l’autre la récompense éternelle ».


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Priez pour que Dieu suscite dans Son Église des gouvernements catholiques.

Méditation du jour
Pratique de la patience envers soi-même  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|