• Pour le Jeudi après les Cendres :

1281

La Station, depuis S. Grégoire II (VIIIe siècle), est à Saint-Georges in Velabro, l’une des 25 paroisses de Rome au Ve siècle. On y garde sous le Maître-Autel le chef de ce guerrier chrétien, victime de la persécution de l’empereur Dioclétien et appelé par les Grecs, « le grand martyr ». C’est parce que, selon sa légende [ce qui doit être lu], saint Georges était soldat de Dioclétien (v. fête le 23 avril) que l’Évangile est celui du centurion.

La liturgie d’aujourd’hui inculque l’esprit de prière qui fait partie de la pénitence quadragésimale. C’est par la prière qu’Ezéchias obtint le prolongement de sa vie (Épître) et le centurion la guérison de son serviteur (Évangile), et c’est par elle que nous obtiendrons de Dieu la force de nous mortifier pour recevoir avec le pardon de nos péchés la guérison de nos âmes et la vie éternelle. L’Évangile rappelait autrefois aux catéchumènes qu’ils allaient, par le baptême, entrer dans le royaume des Cieux, à la place des Juifs infidèles. Nous devons donc être fidèles aux engagements de notre baptême, sinon nous serons rejetés comme les Juifs l’ont été.

Rappelons-nous aussi que si le péché offense Dieu et attire sur nous les fléaux de Sa juste colère, la pénitence, au contraire, L’apaise et nous mérite les effets de Sa miséricorde (Oraisons).


Dimanche 21 avril 2024
3e dimanche après Pâques
2e classe
Temps Pascal



Oraison - collecte
Ô Dieu, qui montrez à ceux qui errent, la lumière de Votre vérité, afin qu’ils puissent entrer dans la voie de la justice, donnez à tous ceux qui sont placés dans les rangs de la profession chrétienne, la grâce de rejeter tout ce qui est contraire à ce nom, et d’embrasser tout ce qui lui convient. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Moine de la célèbre abbaye bénédictine de Sainte-Marie du Bec en Normandie, saint Anselme en fut Abbé, puis Archevêque de Cantorbéry.


« Rempli de la Sagesse divine » et doué de talents supérieurs, il s’appliqua à développer la science de Dieu par une méthode rationnelle qui fraya la voie aux théologiens scolastiques : « Je ne cherche pas à comprendre pour croire, déclarait-il, mais je crois pour comprendre ».

Aussi réalisa-t-il la parole de l’Évangile : « Vous êtes la lumière du monde », et l’Église lui a-t-elle décerné le titre de Docteur.


« Héros de doctrine et de vertu, déclare Urbain II, il fut de même intrépide dans les combats de la Foi ».

Pasteur courageux, il défendit « à temps et à contretemps » contre la tyrannie ambitieuse de Guillaume le Roux la liberté sacrée que Jésus avait acquise par Son Sang à Ses brebis.

« Le Christ, affirme-t-il, n’aime rien tant en ce monde que la liberté de Son Église ».


Il mourut à l’âge de soixante-treize ans, le 21 avril 1109.

Honorons saint Anselme « afin que celui qui a été le Docteur de la doctrine de vie sur terre soit aussi notre intercesseur au Ciel ».


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Rendez le bien pour le mal, priez pour vos ennemis et traitez-les avec égard.

Méditation du jour
Le premier départ des premiers missionnaires !...  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|