S. Corneille
16 septembre

RÉSUMÉ :

Saint Corneille était romain et exerça le souverain pontificat sous les empereurs Gallus et Volusien. Il eut à combattre Novatien le premier des antipapes.

Il enleva des catacombes les corps des Apôtres saint Pierre et saint Paul, pour les transférer respectueusement dans les lieux où ils avaient été martyrisés. Les empereurs l’arrêtèrent, et il eut la tête tranchée en 258.

Saint Cyprien était avocat de Carthage, lorsqu’il se convertit au christianisme. Peu après il fut élevé au sacerdoce et sacré Évêque de Carthage.

« Il serait superflu, dit saint Jérôme, de parler de son génie, puisque ses œuvres sont plus brillantes que le soleil ».

Cet illustre Père de l’Église latine représente l’une des périodes les plus tourmentées de l’Église d’Afrique. Il endura le martyre cinq ans après saint Corneille, et le jour où l’on fit la translation de ce Saint Pape à Rome.

Aussi la liturgie unit-elle leurs deux noms au Canon de la Messe (1re liste).

  • VOIR : Saint Cyprien évêque de Carthage et martyr, fêté le même jour.

1509

Saint Corneille, Romain, investi du souverain pontificat, du temps des empereurs Gallus et Volusien, transféra, avec l’aide de Lucine, très sainte femme, les corps des Apôtres Pierre et Paul des catacombes dans un lieu mieux disposé. Lucine plaça le corps de saint Paul dans son domaine, sur la route d’Ostie, près du lieu où il avait été frappé du glaive. Saint Corneille déposa le corps du Prince des Apôtres non loin de là, au lieu où il avait été crucifié. Ces faits furent dénoncés aux empereurs, et le Pontife fut accusé de multiplier le nombre des Chrétiens. Les empereurs l’envoyèrent en exil à Centumcellæ ; c’est là qu’il reçut de saint Cyprien, Évêque de Carthage, des lettres de consolation.

Comme l’un et l’autre continuaient cet échange de charitables devoirs, les empereurs, le prenant en mauvaise part, mandèrent à Rome saint Corneille, comme coupable de lèse-majesté, le firent frapper de fouets plombés et lui ordonnèrent de sacrifier à une idole de Mars. Comme il repoussait avec indignation une telle impiété, il eut la tête tranchée le 18 des calendes d’octobre. La bienheureuse Lucine, aidée des Clercs, l’inhuma dans la catacombe de son domaine, près du cimetière de Callixte. Il vécut environ deux ans dans l’exercice de son pontificat.


Mardi 29 septembre 2020
DÉDICACE DE S. MICHEL ARCHANGE
1re classe
Temps après la Pentecôte

Mémoire de XVIe dimanche après la Pentecôte


Oraison - collecte
Ô Dieu, qui dispensez avec un ordre admirable les ministères des Anges et des hommes, accordez-nous dans Votre bonté, d’avoir pour protecteur de notre vie sur la terre, ceux qui sans cesse, dans le Ciel, Vous entourent et Vous servent. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Mémoire du XVIe dimanche après la Pentecôte :


Nous Vous en prions, Seigneur, que Votre grâce nous prévienne et nous accompagne toujours, et qu’elle nous donne d’être sans cesse appliqués aux bonnes œuvres. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
Le 29 septembre était autrefois consacré à tous les Anges, aussi le Pape Boniface II, vers 530, choisit-il cette date pour dédier à saint Michel une église dans le grand cirque, à Rome.


La Messe composée pour la circonstance est celle du 18e Dimanche après la Pentecôte et se rapporte à une dédicace d’église. Celle de ce jour est d’une époque plus récente.


Le nom de Michel signifie en hébreu : Qui est comme Dieu, et nous rappelle le combat qui se livra au Ciel entre « l’Archange de Dieu qui mérita d’être placé à la tête de la milice céleste » et les démons.

Tombés au pouvoir de Satan par le péché, c’est à saint Michel qu’il revient de continuer la lutte pour nous délivrer, aussi est-ce de lui que dépendent nos Anges gardiens.


Saint Michel a vaincu l’orgueil de Satan et nous obtient l’humilité. C’est lui aussi qui préside au culte d’adoration que l’on rend au Très-Haut, car il offre à Dieu les prières des Saints, symbolisées par l’encens dont la fumée monte vers le Ciel.


Quand un Chrétien a quitté ce monde, on demande que le porte-étendard saint Michel le fasse entrer dans le Ciel, aussi est-il souvent représenté avec la balance de la justice divine où sont pesées les âmes.


Son nom est cité dans le Confiteor, après celui de Marie qui est la reine des Anges.

Ange protecteur de la Synagogue, saint Michel est devenu celui de l’Église qui lui succéda.

Aussi est-ce à lui que la liturgie attribue la révélation de l’avenir faite à saint Jean dans son Apocalypse.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Invoquez souvent saint Michel ; invoquez souvent les Anges.


Méditation du jour
« Qui est comme Dieu ! »  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|