Photos
Enfant-Jésus de Prague, chapelle du Prieuré N.-D. de La Salette à Moriez
Enfant-Jésus de Prague,
chapelle du Prieuré N.-D. de La Salette à Moriez

Les photos de cet Enfant-Jésus de Prague, habillé différemment selon les jours, ont été prises dans la chapelle de notre Prieuré Notre-Dame de La Salette à Moriez (Alpes de Haute-Provence).

Couleur de la robe et du manteau

La couleur de la robe et du manteau de l’Enfant-Jésus de Prague est celle des ornements liturgiques du jour.

Ainsi, au premier coup d’œil on fait le lien avec le Saint ou le Mystère liturgique du jour.

Origine de la statue

Offerte par un Anglais, quasi-paroissien de notre chapelle de Cannes, marié à une Tchèque de Prague, vivant à Londres et se déplaçant régulièrement entre ces trois cités.

La statue est en porcelaine de Bohème et les ornements des différentes couleurs liturgiques viennent de Prague également.

Historique
La statue du Carmel de Prague
La statue du Carmel de Prague

La dévotion au saint Enfant-Jésus de Prague remonte aux premiers miracles opérés dans la chapelle du Carmel de Prague.

Indiquons sommairement cette histoire :

La dévotion à la sainte Enfance de Jésus n’est évidemment pas d’aujourd’hui. Il y a en effet de nombreuses et diverses manifestations de cette dévotion à travers les siècles et les régions avec des images et des statuettes variées.

La statuette de Prague, dont le nom indiqué est Gratiosus Jesulus, le gracieux petit Jésus, est assez ancienne sans qu’on puisse en déterminer l’origine exacte. Elle entre dans l’histoire du Carmel de Prague lorsqu’elle est offerte par une noble veuve comme étant « ce qu’elle a de plus cher » en 1628. La Communauté lui attribue très vite les faveurs qu’elle obtient.

Très peu d’années plus tard, les troupes protestantes du Prince de Saxe envahissent Prague, mettent à sac la ville, pillent les églises et notre Carmel dont l’église a été transformée en temple protestant, et la statuette de l’Enfant-Jésus jetée derrière l’autel, les bras cassés.

La victoire des Catholiques fit revenir en 1632 le prieur, le Père Ignace, lequel avait oublié la statue et le culte à l’Enfant-Jésus. Les épreuves et la misère accablèrent rapidement le couvent. Plus tard on comprit qu’il s’était agi d’un châtiment dû à la négligence à l’égard du Saint Enfant Jésus.

D’autres protestants vinrent (cette fois les Suédois) saccageant tout sur leur passage, mais finalement chassés par les troupes de l’Empire.

En 1637, le Père Cyrille de la Mère de Dieu retrouve la statue dans les débris et la poussière, entendant une voix lui disant : « Ayez pitié de Moi, et J’aurai pitié de vous ; rendez-moi Mes mains et Je vous donnerai la paix ; plus vous M’honorerez, plus Je vous bénirai ».

Des faveurs se manifestèrent, à travers les oppositions et les indifférences tant dans le couvent même (d’un supérieur négligent) qu’à l’extérieur (les Suédois revenant, mais chassés à nouveau).

C’est le 4 avril 1653 qu’est enfin couronnée officiellement la statue au cours d’une grande et splendide cérémonie.

Bien des grâces ont été obtenues par la dévotion au saint Enfant-Jésus de Prague. N’hésitons pas à Le prier, particulièrement pour l’Église et pour le salut de nos âmes.

Prière efficace à l’Enfant Jésus

révélée par la Sainte Vierge au vénérable Cyrille de la Mère de Dieu, Carme déchaussé, à Prague.

Ô Enfant Jésus, j’ai recours à Vous. Je Vous en prie par Votre Sainte Mère, assistez-moi dans cette nécessité (ici l’on expose l’objet de sa demande), car je crois fermement que votre Divinité peut me secourir. J’espère avec confiance obtenir Votre sainte grâce. Je Vous aime de tout mon cœur et de toutes les forces de mon âme. Je me repens sincèrement de mes péchés ; et je Vous supplie, ô bon Jésus, de me donner la force d’en triompher. Je prends la résolution de ne plus jamais Vous offenser, et je viens m’offrir à Vous, dans la disposition de tout souffrir plutôt que de Vous déplaire. Désormais, je veux Vous servir avec fidélité. Pour l’amour de Vous, ô Divin Enfant, j’aimerai mon prochain comme moi-même.

Enfant plein de puissance, ô Jésus, je Vous en conjure de nouveau assistez-moi dans cette circonstance (nommez-la) faites-moi la grâce de Vous posséder éternellement avec Marie et Joseph, et de Vous adorer avec les Saints Anges de la Cour céleste. Ainsi soit-il.


Jeudi 13 juin 2024
S. Antoine de Padoue, ou

de Lisbonne

confesseur et docteur de l’Église
3e classe

Temps après la Pentecôte


Fête du Cœur eucharistique de Jésus

(Le jeudi après la fête du Sacré-Cœur)

VOIR MÉDITATION À S. IRÉNÉE 3 JUILLET


voir Le Martyrologe #90-4




Oraison - collecte
Que la solennité annuelle de Votre Confesseur et Docteur, le bienheureux Antoine, réjouisse Votre Église, ô Dieu, afin qu’elle soit toujours munie des secours spirituels et qu’elle mérite de goûter les joies éternelles. Par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
« Toujours présent et vivant dans l’Église, l’Esprit de la Pentecôte suscita au XIIIe siècle les fils de Dominique et de François, écrit Dom Guéranger. Milice nouvelle organisée pour des besoins nouveaux, ils se jettent dans l’arène, poursuivant l’hérésie, tonnant contre le vice, se mêlant au peuple qu’ils enrôlent par foules compactes dans leurs Tiers-Ordres devenus le refuge assuré de la vie chrétienne.


Or, de tous les fils du patriarche d’Assise, le plus connu, le plus puissant devant les hommes et devant Dieu, est saint Antoine, que nous fêtons en ce jour ».


Né à Lisbonne de parents nobles, il méprisa toutes les richesses. Plein de l’Esprit-Saint qui transforma les Apôtres, il entra dans la milice religieuse, afin de pouvoir lutter pour la cause de la Foi et pour être prêt lorsque le Maître viendrait. Retiré d’abord en Toscane, il y vaqua à la divine contemplation, puis reçut la mission de prêcher l’Évangile.


La sagesse de sa doctrine et son éloquence le firent appeler l’Arche du Testament et le Marteau des hérétiques. Un an avant sa mort, il vint à Padoue où, chargé de mérites, il mourut à l’âge de trente-cinq ans, en 1231, et fut établi au Ciel par Jésus sur tous ses biens.


Il a été déclaré Docteur de l’Église par le Pape Pie XII.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Nous rappelant que saint Antoine retrouva par une intervention divine un livre sacré qu’on lui avait pris, demandons à ce Saint de nous faire retrouver, non seulement des objets terrestres et périssables, mais de nous procurer les secours spirituels qui nous mériteront de jouir des biens éternels.

Méditation du jour
Ô mon Dieu, introduisez-moi dans Votre Cœur !  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|