3e dimanche après la Pentecôte
Solennité facultative du Sacré-Cœur

VOIR à la date du 11 juin

la FÊTE DU SACRÉ-CŒUR

432

C’est en Vous, Ô Jésus-Christ, que nous

trouvons les plus pures délices.

Oh ! qu’il est bon, qu’il est consolant d’habiter dans Votre Cœur si aimable et si aimant !

Heureux trésor, perle précieuse que Votre Cœur, ô Jésus-Christ : je sacrifierai tout pour l’acquérir.

Votre Cœur est le plus beau temple et le plus beau sanctuaire, et c’est dans ce temple et dans ce sanctuaire que j’adorerai mon Dieu, que je bénirai Son saint Nom.

Je dirai avec David : J’ai trouvé le Cœur de mon Frère, de mon Ami, l’aimable Jésus-Christ... Son Cœur est le mien, je ne peux plus aimer que par Son Cœur et selon Son Coeur.

Ô mon Dieu, mon adorable Maître, introduisez-moi dans Votre Cœur, dans ce Cœur dilaté par une charité sans mesure : que j’y sois purifié et sacrifié ; que j’y habite toute ma vie ; que j’y étudie Vos volontés pour y conformer la mienne à jamais, et que j’y demeure dans l’extase éternelle du paradis.

(Saint Bernard)

Référencement : La méditation du jour : avec saint Bernard, prions : Ô mon Dieu, introduisez-moi dans Votre Cœur.


Mercredi 1er février 2023
S. Ignace,

évêque et martyr
3e classe

Temps après l’Épiphanie



Oraison - collecte
Dieu tout-puissant, regardez notre faiblesse ; et parce que le poids de nos péchés nous accable, fortifiez-nous par la glorieuse intercession du bienheureux Ignace, Votre Martyr et Pontife. Nous vous le demandons par Jésus-Christ Votre Fils, Notre Seigneur, qui vit et règne avec Vous dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu dans tous les siècles des siècles.
Ainsi soit-il

Vie du Saint du jour
L’affirmation de la divinité de Jésus, appuyée sur la sagesse de Ses paroles et les miracles de Sa vie, fait l’objet de l’ascèse du Temps après l’Épiphanie qui se terminera cette semaine.


Saint Ignace, illustre par sa doctrine, corrobore aujourd’hui ces divers témoignages par son martyre, l’un des plus glorieux.

Troisième successeur de saint Pierre, à Antioche, il fut condamné aux bêtes durant la persécution de Trajan et envoyé, chargé de chaînes, à Rome.


L’Introït et l’Épître résument les sentiments de son cœur. « Que le feu, la croix, les bêtes et tous les tourments du démon m’accablent pourvu que je jouisse de Jésus-Christ ». « Le grain de froment doit mourir pour porter beaucoup de fruits ».

Et saint Ignace, en entendant les rugissements des lions, s’écriait : « Je suis le froment de Jésus-Christ, puissé-je être moulu par les dents des bêtes et devenir un pain agréable à mon Seigneur Jésus-Christ ».

Il fut martyrisé à Rome en l’an 107 (ou 116). Son nom figure au Canon de la Messe.


Soyons, comme ce Saint, morts au monde et à nous-mêmes pour témoigner que c’est Jésus qui vit en nous.


 voir la grande vie du Saint


Résolution pratique du jour
Appliquez-vous à un tendre et ardent amour pour Jésus-Christ.

Méditation du jour
La royauté du sage  suite

|Qui sommes-nous ?| Effectuer un don| Contacts|